Les Femmes Leaders dans l'Église

⚠️ Cet article s’adresse aux chrétiens désireux ou non de changement au sein de leur église.

Je m’aperçois d’un point commun au sein des différentes dénominations chrétiennes françaises: la place de la femme est un sujet de polémique, qui divise et au sujet duquel chacun prêche son avis aux arguments plus ou moins tangibles.

De nombreuses divergences existent quant à l’interprétation de certains passages bibliques. Ce que nous allons retenir d’un passage, notre interprétation de ce passage par conséquent, est fortement liée (entre autres choses) à la culture dans laquelle nous avons grandi. Par conséquent se limiter à une seule interprétation, la nôtre, en occultant toutes les autres, nous fait tomber dans le légalisme. Et à l’inverse, généraliser totalement l’évangile éloignerait facilement du message central. Un sujet dont qu’on pourrait creuser davantage, mais ce n’est pas le but de cet article.

Ayons donc un regard ouvert sur ce que la Parole veut nous communiquer.

Aujourd’hui les hommes sont bien souvent en haut de la pyramide et les femmes suivent. Cela est vrai au travail, dans la politique… mais aussi dans nos églises.

Nos églises manquent bien souvent de personnes capables d’exercer un vrai leadership, et nous nous bornons à ne le chercher que selon un seul mode de pensée: la pensée masculine. Plusieurs femmes ont une soif de changement, un esprit de leadership incroyable, mais ce feu est souvent étouffé par le manque cruel d’oxygène dont souffre cette hiérarchie patriarcale de la patriarchie masculine.

En tant qu’homme je me rends de plus en plus compte du comportement masculin abusif et complaisant envers les femmes, comme si exercer une certaine domination envers elles était crucial. Peut-être la peur et l’insécurité d’inviter une femme au rang de leader.

L’église doit cesser de traiter les femmes leaders comme des citoyennes de seconde classe. Il est temps d’utiliser tous les dons dans l’assemblée sans distinction de sexe.

Je ne crois pas en un Dieu qui limiterait le leadership suivant le genre. L’homme se cache souvent derrière la religion pour se donner raison alors que Dieu seul a le dernier mot, apprenons à l’écouter.

La femme est souvent vue comme un objet de tentation: elle doit faire attention à comment elle s’habille, ne doit pas se retrouver seul dans une pièce avec un autre homme, il est déconseillé à l’homme de mentorer, guider une femme. N’est-ce pas à l’homme de faire attention à lui au lieu de rejeter la faute sur la femme comme l’a fait Adam avec Ève ? On le sait bien que mettre ces murs ne sert à rien. En mettant ces barrières, nous limitons la femme, l’empêchons d’atteindre son plein potentiel et par conséquent nous tirons un trait sur l’accroissement, le développement et la collaboration.

Jacques nous dit :

“Chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par SA PROPRE convoitise” (Jacques 1:14 LSG)

Rien ne sert donc de mettre la faute sur les barrières quand on finit par tomber dans la convoitise sexuelle, mais c’est grâce à une marche spirituelle profonde avec Dieu et à notre responsabilité devant Lui que nous pouvons lutter contre. Dresser des murs contourne le vrai problème.

Nous nous cachons derrière des dogmes

Une des excuses principales est “Nous ne sommes pas prêts pour des femmes leaders”.

En tant que saxophoniste, j’ai de la chance de pouvoir jouer dans le groupe de louange, mais on a longtemps considéré le saxophone comme l’instrument du diable.

Tout comme l’orientation pop-rock de la louange contemporaine qu’on ne voulait pas voir sur l’estrade. Mais il n’y a aucun problème à projeter les paroles au vidéoprojecteur au lieu d’utiliser un livre de chant ou bien d’utiliser un iPad pour son prêche.

On veut souvent bousculer ces idées préconçues, mais en ce qui concerne la place de la femme on devient plus réfractaire.

Cela demande du courage pour changer cette mentalité de patriarchie.

Créer une culture où la femme puisse leader

Allez vers les femmes de votre assemblée. Des hommes assis autour d’une table ne peuvent changer la culture de l’église concernant le lead des femmes. Il faut chercher à comprendre ce que c’est qu’être une femme leader aujourd’hui dans votre culture. Ne vous attendez pas à apprécier ce que vous allez entendre et posez ces 3 questions:

  1. Notre église encourage-t-elle et participe-t-elle au développement des femmes leaders ?
  2. Quelle est la plus grande difficulté en tant que femme et leader dans notre équipe ?
  3. Que doit-on changer pour encourager le lead des femmes dans notre culture ?

Ajouter de la présence féminine à votre équipe de leader vous permettra d’avoir des discussions plus authentiques et porteuses de fruit.

Il est malheureusement compliqué pour une femme de s’imposer dans une réunion majoritairement composée d’hommes qui ne font que l’interrompre et parler l’un au-dessus de l’autre. Si vous attendez que l’on vous donne la parole alors vous pourrez toujours attendre, imposez vous en tant que femme pour donner votre avis. Après tout si vous êtes autour de la table c’est que votre opinion compte !

Avez-vous le courage de changer ?

La préoccupation première des églises à aider les plus nécessiteux, à parler de la Bonne Nouvelle à travers le monde demande tellement de travail que l’on ne peut restreindre une partie de son leadership. Engager des femmes dans votre équipe de leader peut être un véritable challenge et demandera sans doute du travail pour changer l’opinion de votre entourage.

Cela pourrait ne pas plaire à tout le monde et vous serez donc confronté à des oppositions, mais aurez-vous le courage de former, d’intégrer et d’élever des femmes leaders sur le même pied d’égalité que vos leaders masculins ? Ou préférez-vous ne pas changer et ainsi continuer d’encourager la domination masculine comme le fait la société au lieu de faire la différence et montrer que le leadership n’est pas réservé à une élite masculine?

Chère Église,

Jésus a protégé les femmes.

Valorisé les femmes.

Honoré publiquement les femmes.

Donné la parole aux femmes.

S’est confié à des femmes.

A été financé par des femmes.

A glorifié les femmes par leur nom.

Enseigné par des femmes.

A respecté les femmes.

Et a parlé des femmes comme d’exemples à suivre.

À votre tour.

Carlos A. Rodriguez (@HappySonship)

comments powered by Disqus